Arnold

Les actualités

Apologie chronique d'Amateur Professionnel

Chronique d’Amateur Professionnel par Thierry C. du site Baware

« Il n’est parfois pas nécessaire d’aller très loin, de faire de grands voyages, pour s’évader et réaliser ses rêves d’ailleurs. Il suffit juste de poser une petite galette désuète dans un appareil non moins obsolète et de laisser la magie agir.

Alors, s’ouvre à nous un monde que l’on imaginait disparu, où quelques petites chansons de rien nous racontent tout, où les rythmes s’enchaînent sans jamais ô grand jamais se ressembler, où les mots, futiles ou non, disent beaucoup de nos maux quotidiens.

Car cet « Amateur professionnel » d’**Arnold **est de cet acabit-là, de cette famille, désormais malheureusement moins fournie, qui place l’histoire au centre de tout, qui n’aime rien tant que proposer de savoureuses tranches de vie ou quelques idées qui, pour être souvent partagées par le plus grand nombre, n’en demeurent pas moins pertinentes et d’actualité.

Qu’il joue avec les noms pour un savoureux tour du monde ou nous pose en bord de Seine pour une nostalgique et sensible promenade émouvante, qu’il se fasse observateur de nos mœurs numériques ou de notre goût pour les infos plus ou moins vérifiées et vérifiables – quoique l’on puisse d’ailleurs lui opposer quelques assurances personnelles sur tel ou tel événement supposé du passé ! -, qu’il nous fasse part de ses errements personnels ou de ses coups au cœur, qu’il se concentre sur son nombril ou, a contrario, se fasse porte-parole éphémère d’une opinion plus politique, Arnold jamais ne cède à la facilité et se sert de sa maîtrise de la formule, des mots qui s’imbriquent pour mieux impacter nos esprits, pour ciseler des petites chansons qui touchent et font sourire, embarquent pour un tour en truculence ou laissent un tantinet ému.

C’est bel et bien là la force de ce diablotin, nous emmener sans coup férir dans un monde qui donne autant à réfléchir qu’à sourire, un univers qui ne se prend pas au sérieux, léger et fantaisiste (dans le bon sens du terme s’entend) mais qui jamais ne laisse la forme, pour belle et variée qu’elle soit, prendre le pouvoir sur le fond. Dans la catégorie chanson française, il y a ceux, nombreux, trop nombreux, qui viennent en permanence nous donner des leçons à grands renforts de mauvaise conscience et de vérité incarnée, il y a ceux qui se contentent de mots futiles pour nous conter des affaires vite oubliées, et puis il y a ces artistes qui, en ayant fait le choix de la qualité, ravissent tous nos sens d’un coup.

Assurément Arnold fait partie de cette dernière catégorie !…

À se demander même, à l’heure où tant de mauvaises rimes pauvres envahissent nos écrans et nos oreilles, pourquoi des amateurs professionnels comme Arnold n’obtiennent pas la lumière qu’ils méritent. Espérons donc qu’avec cet album, ravissement de tous les instants, aussi chic que choc, drôle que délicat, il réussisse à franchir le mur de verre de cette société de consommation qui trop souvent privilégie l’inutile au beau.

En tout cas, nous, on valide plutôt deux fois qu’une et, avec Arnold, on est prêt à faire plusieurs tours du monde pourvu qu’ils soient rythmés par ses mélodies sautillantes et ses mots joyeux. »

Nouvel album en ligne !

Le nouvel album est sur toutes les plateformes, cliquez ici : https://backl.ink/67362723

Bonne écoute !

Bande annonce d'Amateur Professionnel

Toujours en Chantier, le clip !

Réalisation : Florent Thoraval
Les maçons : Crapio, Gobert et Cyril
Le terrassier : Romain
Les électriciens : Thomas et John
Le charpentier élagueur : Giant
Le chef de chantier : Mathieu
L’assistante commerciale : Tchatcha
Le propriétaire parisien : Jérémie
Les coureurs : Willy, Heliot, Clémentine
Merci à Crapio pour la baraque et bon courage pour la fin des travaux !
Merci Amélie, Eglantine, Marion pour les costumes et accessoires…

Amateur Professionnel en avant 1ère !

Arnoldprésentera les chansons du nouvel album Amateur Professionnel en avant première au Café de la Paix à Auvers sur Oise
Avec Jérémie Arnold à la guitare voix et Alexandre Leitao à l’accordéon
En 1ère partie : Albe

Toutes les actualités - archives